Donner un sens à sa vie

Donner un sens a sa vie
Le sens : un chemin de vie à construire…

Le champ évocateur de l’orientation concerne fondamentalement la quête de sens. En effet, non seulement fait-elle partie intégrante de mon mandat officiel mais un détour par l’étymologie le confirme également. Il y a dans le terme « orientation » l’idée…

  • d’une marche
  • d’une renaissance
  • d’une rencontre en profondeur avec soi
  • d’un retour à l’origine, à la source de vie en soi i.e. le « plus grand que soi » ou une forme de transcendance
  • d’un relèvement dans la double perspective d’une direction (but, objectif, ordre, fil conducteur) et …
  • d’une signification (compréhension, liens, cohérence, vision) à donner (ET NON À « TROUVER ») à la vie unique de chacun.

Il faut comprendre que le sens n’est pas immuable, figé ou préexistant à la personne. Il ne vit pas en dehors d’elle. À l’opposé, il se donne et se transforme sans cesse dans la parole c’est-à-dire à partir de la mise en forme d’un récit « bricolé » de soi à propos de sa vie à un moment donné de son existence. Ce renversement de la compréhension du sens commande alors de faire appel au concept d’identité narrative qui repose sur ses ressources internes (langage, conscience de soi) et ses expériences de vie.

La panne de sens : un appel à revisiter sa boussole intérieure pour mieux s’élancer…

Lorsqu’une personne recourt à mes services professionnels à titre de conseiller d’orientation, en amont de sa demande plus ou moins explicite et claire, se dissimule

toujours une panne de sens exprimée sous la forme d’un mal-être profond, d’un sentiment de confusion interne et de perte identitaire. Ainsi, non seulement a-t-elle perdu de vue ses propres repères fondamentaux, très souvent elle ne parvient plus à ressentir et à se rapprocher de son élan de vie. Elle n’a plus accès à sa boussole intérieure qui la guide dans ses choix. Des événements de vie douloureux, des changements importants (+/-) peuvent altérer l’organisation interne de la personne jusqu’à se sentir étrangère voire même coupée d’elle-même et des autres. La dépression a également pour effet d’empêcher momentanément la personne de contacter son essence. Il y a tout un travail de « reconnexion » à soi à faire au préalable. Quels sont mes véritables désirs, mes rêves, mes espoirs, mes besoins ? Qu’est-ce qui me procure du plaisir et de la joie dans la vie ? À quelles grandes aspirations j’adhère depuis longtemps et que je veux poursuivre ? De quoi ai-je envie en ce moment ?

La redécouverte du sens à sa vie : une approche globale et existentielle de la personne…

Les voies du sens sont multiples, évolutifs et particuliers à chacun. Certes, la sphère du travail en fait partie mais elle n’est pas la seule faut-il le souligner. D’autres voies participent à la réalisation de soi d’une personne : la famille, les relations interpersonnelles, les études, les loisirs, l’engagement social, etc.

Il s’agit d’amorcer progressivement un mouvement d’ouverture ou de descente vers l’intérieur conduisant à un ralentissement du rythme, à un apaisement plus précisément. À cet effet, des exercices d’introspection sont suggérés tout au long de la démarche d’orientation. Je rappelle que s’orienter dans l’existence sollicite l’être tout entier, dans sa globalité. C’est à cette condition que la personne pourra petit à petit renouer avec sa raison d’être.

Consultation en ligne

Vous ne pouvez vous déplacer pour une consultation?

CONSULTATIONS VIA INTERNET

EN SAVOIR PLUS